vendredi 11 février 2011

Gaillac is b(l)ack

l'entrée dans le gymnase de Gaillac prise avec mon appareil… sans batterie

Hier soir l'affiche (voir photo ci-dessus) était :

Rabas is black

Pour l'occasion de ce court déplacement à Gaillac, nous étrennions nos nouveaux polos. Les 3 filles et les 4 gars, tous de noir vêtus (all-blacks) entraient dans un gymnase bien lumineux pour y affronter des joueurs tout vêtus de… blanc.

Après un petit échauffement et la composition des équipes sur la feuille de matches, nous étions prêts à aller au charbon. Les neuf matches ont été lancés par séries de 3.
La première série nous a offert 3 confrontations assez disputées, deux simples (Laure et Jérôme) et 1 double mixte (Élodie et Laurent). Avec, dans l'ordre, une défaite et deux victoires, nous prenions un premier avantage 2-1.

Il ne faut pas s'enflammer, ni se laisser enfumer sinon on va en sortir carbonisé.

La deuxième série, constituée de 3 simples (Élodie, Laurent et Cédric), s'est soldée sur le même score une défaite et deux victoires. Incroyable, nous menons 4-2, un seul point nous sépare de la victoire !

Et si nous devenions leur bête noire…

La troisième série concluait la soirée par 3 doubles : un mixte (Véro et Jérôme), un dames (Élodie et Laure) et un messieurs (Cédric et Vincent). Et là, black-out, on ne sait pas quel chat noir est passé… renversement complet, 3 défaites de rang, score final 4-5.

Gaillac is back

Est-ce qu'on s'est vu trop beaux dans nos nouveaux polos ? Est-ce qu'on n'a eu peur du noir… euh non, peur de gagner ?
Non, il ne faut pas tout voir en noir, ni broyer du noir sur nos prestations personnelles.
Beaucoup de matches se sont déroulés en 3 sets (n'est-ce pas Élodie ?) ou en deux sets serrés. Nos adversaires nous avouerons qu'ils pensaient même l'affaire pliée.
Retenons plutôt leur très sympathique accueil et leurs excellentes pâtissières.

We will be back…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire