mardi 16 novembre 2010

Fréj 'n Roll

Photo réalisée (presque) sans trucage
Lundi 15 novembre 2010, 20h30
Ils sont arrivés alors qu'on ne les espérait presque plus, comme des Rock Stars que leurs fans attendent en scandant leur nom.
On se souvient qu'ils avaient particulièrement apprécié de se produire dans notre nouveau gymnase l'an dernier pour l'étrenner.
Comme Cap'tain Laurent avait déjà préparé la playlist, il a suffit que Nicolas inscrive les noms de ses coéquipiers sur la feuille de match pour que les rencontres débutent prestement.
En première partie, les simples ont donné le "la" de cette soirée Rock n' Roll.
Yann a combattu vaillamment contre Sylvain alias "The Wall", sans trouver la faille de ce mur.
Cédric a donner du fil à retordre virtuosité de Manu, le "Jimi Hendrix" de la raquette.
Si ce fut assez "Hard Rock" pour Élodie face à Jennifer, les trois sets qui auront été nécessaires à Isa pour venir à bout de Laure prouve que c'est plutôt "rock progressif".
Christophe a sauvé l'honneur dans un "rock acrobatique" face à Sébastien.
En seconde partie, les doubles mixtes ont mis aux prises Élodie et Régis comme Laure et Bruno (qui poursuivent leur collaboration) à deux équipes équilibrées et un cran au dessus d'eux (respectivement Jennifer/Jacques et Isa/Nicolas) qui leur ont joué un Rythm & Blues (d'abord le rythme ensuite le blues).
Puis les filles ont retrouvé leurs adversaires de simple mais sans retrouver leur rendement. "Nous avons eu trop de déchets" nous a déclaré Élodie et "ce Trash m'étale" a ajouté Laure.
Cap'tain Laurent et votre serviteur, Vincent, se sont bien battus… entre eux, sous les yeux de Paul et Nicolas. Bilan de ce pogo entre Grind Core et Death Metal : une victoire et un blessé (voir photo).
Les 9 rencontres de ce "Rock Around The Clock " auront été expédiées en à peine 1h30, assez Speed finalement.
Cette nouvelle étape du challenge interclubs, où malgré la défaite (2-7) nous continuons d'engranger de l'expérience et de progresser, s'est terminée sur une bonne note… et un délicieux gâteau maison d'Élodie (qui n'a pas tout manqué ce soir).
I love Fréj 'n Roll !

2 commentaires:

  1. En voilà un compte-rendu qui swingue !!! Bravo à toutes et à tous pour vos matchs.

    RépondreSupprimer
  2. Oh non, pauvre Vincent, c'est Laurent qui t'a assommé de la sorte quand tu as échappé un point ?
    Supers commentaires, comme si on y était. Knock, knock, knock on G.O.D's door (or face :D Poor you)

    RépondreSupprimer