samedi 3 juillet 2010

OK...BECS

Ca y est, c'est la dernière. On va essayer de finir en beauté. Quelques breuvages plus ou moins pétillants, des amuse-dents, de la bonne humeur et du jeu, c'est ainsi que l'on festoie au GOD. Ca tombe bien, j'en ai toute une batch dans la twingo.
Les badistes arrivent au compte-gouttes, qui en espadrilles/raquettes, qui en civil, même ceux qui n'avaient pas eu de courriel : la Comtesse Nathalie et le Chevalier Jean (coeur de) Roch l'ont bien pris. ils ont du coup laissé leur arbalette dans leur char et assistent au premier match expédié par des assoiffés que la table achalandée attire.
Il n'y a jamais eu autant de breaks que ce jour-là. Parfois on joue tout de même. Bruno et moi nous imposons sur le terrain de Guillaume et Aurore avant de nous incliner devant leur jeu. Crisse, on soupçonne Guillaume de tricher sur le score mais on ne dira rien : on ne voudrait pas le vexer !
Puis Laurent propose un double mixte. Il choisit de faire profiter de son talent à Elodie qui, contrainte et forcée, va partager son espace de jeu avec un coach au gosier généreux en remarques et conseils. La pauvre. Pas de problème mon gars ; attache ta tuque, ça va dépoter. Etienne et moi, confiants, avons de l'énergie en masse. La preuve : nous remportons le 2ème set. Est-il utile de commenter les 1er et 3ème sets ? Remportés par un couple aux stratégies douteuses, Elo n'envoyant pas autant de moineaux dans le filet que prévu, et Laulau cherchant à déstabiliser ses adversaires avec une exposition lascive et systématique de sa cuisse en réception de service. Remarque, ce doit être une tactique enseignée à la fédé de tennis car Cédric semble être atteint du même tic du 'retroussé du bermuda' ! Quelques amortis et smashs plus tard et c'est déjà l'temps de boire un coup. Il fait chaud en titi et c'est sans scrupule que certains ingurgitent drette breuvages et boissons.
On se repose un peu : un double entre filles et un ado. Le jeu est sain ; personne ne montre ses cuisses ou ne vise la face de l'adversaire. L'infirmière ne voulant pas faire d'heures sup ce soir-là me ramasse tous les moineaux afin d'éviter tout malaise à mon bas ventre. Quelle courtoisie et quelle zénitude au GOD ! ... Et si on buvait un coup ? Le président qui fait semblant de transpirer depuis le tout début de la séance ressent aussi l'appel de la bulle. Et il en va ainsi durant tout l'entraînement, tels des joueurs de base-ball revenant inlassablement aux bancs.
La soirée achève. La brûnante est tombée depuis longtemps. Une dernière confrontation nous divertit, Eric le blessé et moi la brûlée : deux Rocky du badminton, Yann et Vincent, nous offrent un spectacle de sueur et de coups... de moineaux. Soirée réussie en tous points, malgré l'absence de Thierry, Véro, Seb et d'autres..
Une photo "Faites sécher les dents", des bouteilles vides, des au-revoir, et la twingo s'éloigne une dernière fois du GOD chéri, laissant derrière elle une ribambelle de souvenirs agréables. Je rentre mélancolique, ma nouvelle raquette sous le bras, mais contente d'avoir passé une ostie de belle année avec vous, mes chums badistes.
Gros becs à tous. Vous m'manqu'rez ben gros !

Pauline.

PS : un voyage au Québec pour qui trouvera le premier toutes les expressions québécoises de ce texte !

9 commentaires:

  1. Merci pour tout Pauline en espérant avoir de tes nouvelles
    Nous essaieront de conserver la despéradocup en ton honneur!

    RépondreSupprimer
  2. Bien qu'absent physiquement, je trinquais avec vous par la pensée (si, si, c'est possible, avec de l'entraînement...).
    Pauline, tu nous manqueras, plein de bonheur de l'autre côté de l'océan !

    RépondreSupprimer
  3. C'est qui l'anonyme plus haut ?

    RépondreSupprimer
  4. c'est Bruno j'ai oublié de signer
    ca va?

    RépondreSupprimer
  5. quelqu'un sait il quels sont les créneaux horaires pour la periode estivale?
    salut a tout le monde!

    RépondreSupprimer
  6. ravi d'avoir fait ta connaissance! et peut- etre à bientot au Quebec qui sait?(je vais m'atteler à trouver toutes les expressions québécoises et motiver Seb pour partir!là c'est pas gagné)
    Amandine et Seb

    RépondreSupprimer
  7. plein de bonnes choses Pauline cool de t' avoir rencontré en esperant qu'on se revoit un jour

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour vos commentaires. Pas de pbl Amandine, on vous attend de pied ferme ! C'est pas si loin...

    RépondreSupprimer
  9. on espere te revoir l'ete prochain dans nos contrées

    RépondreSupprimer