mardi 1 juin 2010

Le singe joue et rit


Ah la la…
C'était notre dernière chance chance de gravir une nouvelle marche et on l'a ratée de peu. Tout était là. Les nouveaux tee-shirts, nos meilleurs joueurs, les filles qui progressent à vue d'œil, un adversaire à notre portée, et… un coaching à la Domenech.

Bon, on a jamais joué la gagne et ce n'était pas ce soir qu'on allait commencer.
On aurait peut-être dû, parce que nos adversaires de St Juery n'étaient pas venus faire du tourisme, n'étaient pas rassurés après les simples. Il faut dire que nous avions aligné trois victoires faciles, tandis qu'eux avaient un peu bataillé pour en gagner deux.

Il ne nous restait qu'à remporter deux des quatre doubles restants.
Et justement, les filles gagnaient le leur en toute confiance.
Bravo les filles.
Nous menions donc 4-2.
Plus qu'un point.
Les trois derniers matches ne nous auront, hélas, pas permis de remporter une seconde victoire dans le challenge.

Défaite finale 5-4.

Devons-nous avoir des regrets ?
Non, puisqu'aucun des matches perdus ne s'est disputé en 3 sets.
Non, puisqu'on n'a pas cherché à aligner nos meilleurs joueurs sur tous les matches. Comme à chaque rencontre, nous privilégions la convivialité.
Non, puisque nos adversaires, bien plus… décontractés, ont mieux joué que nous. Bravo à eux.

C'est juste dommage pour Pauline qui gagnait là son premier match en simple, ou pour Jérôme qui était venu nous prêter main forte. On remarquera tout de même les bons débuts de Fabien et Élise face à une paire expérimentée qu'ils ont poussée à 23-25 dans le dernier set.
Ne soyons pas déçus.
Gardons la banane, tout cela n'est qu'un jeu. Même si nous n'avons pas trouvé la clé, le singe joue et rit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire