mardi 11 mai 2010

Florentin, fol entrain.

Voilà quelques temps que tout le club guettait ce match retour contre Florentin. On ne devait le manquer sous aucun prétexte, tant l'aller avait été réussi à tous points de vue.
Déjà, leur accueil nous avait laissé le meilleur souvenir des matches aller et ensuite c'était l'unique équipe qu'on avait pu accrocher, partageant les points d'un sympathique et équitable match nul.
Pour commencer, "Waow!" firent-ils en découvrant notre GOD (gymnase Omnisport de la Dressière pour ceux qui ignorent encore cet acronyme) ce lundi 10 mai à 20h30.
Il n'en avaient sans doute jamais vu de pareille dimension.
Comme nous étions très nombreux, nous avions l'embarras du choix pour composer les équipes. Personne n'aurait donc à jouer deux matches, du coup je m'étais même exempté pour être plus disponible.
Les matches ont vite (et bien) débuté, Yann et Laurent gagnaient brillamment et solidement leurs simples. Ils ont (hélas) moins bien terminé puisqu'Élodie (qui a pourtant réalisé un excellent second set) ou Guillaume (bien gêné par les dégagements de François) ne réussissaient pas à en faire autant.
De mon côté j'étais bien disponible, mais… un peu inquiet.
Nous étions donc dos à dos, 2 partout, lorsque les 3 doubles sont arrivés.
Jean-Roch et Éric, ont littéralement mouillé le maillot. Ça fait plaisir à voir. Il faut dire qu'ils étaient déjà bien trempés avant de jouer.
Thierry, même affublé de Pauline, est parvenu à ne pas perdre.
Comment ?
Qu'avez-vous compris ?
Ahhhh… non !
Je ne sous-entendais rien de tout ça.
Je disais simplement que Pauline revenant de blessure, il a fallu que son partenaire redouble d'attention pour éviter qu'elle ne rechute.
En tous cas, voilà.
Le travail était fait.
Avant le dernier match nous menions 4 points à deux et je n'étais plus inquiet du tout.
Alors, Sébastien (qui débutait) et Bruno ont eu la courtoisie de ne pas alourdir l'addition en s'inclinant poliment (face à de redoutables joueurs quand même).
Bravo messieurs, quel fairplay !
Tout était prêt sur la table pour célébrer notre première victoire… et féliciter nos vaillants compagnons d'infortune florentinois.
On notera tout particulièrement que Véro a visé dans le mille (sans le savoir) en proposant un savoureux cake salé à Aurélie, notre invitée florentinoise et Jean-Roch récoltera toute notre admiration pour avoir apporté le rayon bière du Shopi.
Merci à tous, et à bientôt Florentin.

4 commentaires:

  1. BRAVO ! BRAVO ! BRAVO ! Quel regret de ne pas avoir été là pour partager ça avec vous... En tout cas, ça fait du bien au moral. :)
    (alors, comme ça, on a un nouveau Sébastien ?)

    RépondreSupprimer
  2. El presidente periodisto
    on ne pouvait trouver meilleur commentateur de nos rencontres, si tu cherches une reconverstion j'ai des contacts à l'Equipe.

    RépondreSupprimer
  3. Bravo tout le monde, c'était une méchante de belle soirée. J'adore ton titre, Vincent, encore et toujours. Tu t'es bien rattrapé sur mon cas.. tabarnak de mauzusse ... :D (je me ré-entraine au québécois..

    RépondreSupprimer
  4. on remarquera que Vincent est aussi brillant avec sa plume qu'avec sa raquette...sans doute qu'il s'entraîne avec des volants...à plumes

    RépondreSupprimer